Temps de lecture : 3 minutes 

 

Un deuxième mythe extrêmement tenace est que nous serions soit un cerveau droit, soit  un cerveau gauche. Si vous avez un esprit plutôt rationnel, logique et organisé, vous seriez un cerveau gauche. Si vous vous décrivez comme quelqu’un de créatif, intuitif, artistique ou porté sur les émotions, vous seriez plus un cerveau droit. 

Cependant, cette théorie n’a jamais été validée ou acceptée par la communauté neuroscientifique. 

L’idée que nous serions un cerveau droit et un cerveau gauche est majoritairement issue de trouvailles scientifiques ayant été extrapolées ou interprétées plus que de mesure. Nous pensons que c’est notamment le cas de la découverte du scientifique Paul Broca. 

Dans un premier temps, il est important de savoir que le cerveau est bien séparé en deux hémisphères. Nous avons un hémisphère droit qui reçoit et envoie des informations à la partie gauche du corps, et un hémisphère gauche qui reçoit et envoie des informations à la partie droite du corps. De plus, nous savons aujourd’hui que certaines fonctions mentales sont davantage réalisées par un hémisphère que par un autre. C’est notamment le cas du langage, cette grande découverte de Paul broca.

C’est en 1859 que Paul Broca fait la découverte d’une latéralisation cérébrale de la fonction du langage. Une lésion à un endroit spécifique de l’hémisphère gauche provoque une aphasie, c’est-à-dire une perte totale ou partielle de la capacité de parler. Quelques années plus tard, Carl Wernicke, neurologue, ajoute suite à une étude, que la compréhension des mots est altérée lors d’une lésion sur une autre région du même hémisphère. La fonction du langage semble donc avoir son centre de contrôle majoritairement dans l’hémisphère gauche. A l’inverse, il existe une dominance de l’hémisphère droit pour les fonctions visuo-spatiales comme s’orienter dans l’espace, reconnaître les endroits familiers etc. 

Certaines fonctions semblent donc être latéralisées, cependant cette latéralisation existe pour tout le monde, indépendamment de sa personnalité et surtout, ce n’est pas le cas pour toutes les fonctions. 

En effet, de nombreuses fonctions sont possibles grâce à la connexion et à la communication entre les deux hémisphères. 

Au quotidien, un individu ne fait pas fonctionner un hémisphère plus qu’un autre. Nos deux hémisphères droit et gauche sont fortement connectés et communiquent entre eux grâce à ce qu’on appelle le corps calleux. Le corps calleux se situe entre les deux hémisphères, assure leur coordination et permet de faire passer les informations de droite à gauche et de gauche à droite. 

Lorsqu’une information va être perçue par le cerveau, celle-ci sera traitée par les deux hémisphères mais chaque hémisphère traitera des aspects différents de cette information. C’est la somme des deux traitements par les deux hémisphères qui, grâce à leur communication, permettra la réalisation de nos fonctions correctement et surtout pleinement.

Par exemple, lorsque vous écoutez quelqu’un parler ou lorsque vous parlez, votre hémisphère gauche traite la grammaire et la production des mots, tandis que votre hémisphère droit va être concentré sur l’intonation et l’accentuation des mots. 

De même, lorsque vous rentrez dans une nouvelle pièce et regardez autour de vous, votre hémisphère droit va mieux gérer la perception générale de l’espace, tandis que votre hémisphère gauche va localiser des objets à des endroits précis. La somme des deux informations vous permet de créer l’image mentale entière de ce que vous percevez. 

Par conséquent, si vous vous décrivez comme plutôt créatif ou comme plutôt logique, ce n’est pas grâce à un hémisphère en particulier mais bien grâce aux connexions existantes entre les différentes zones du cerveau.